• joelle


Cette question est, très souvent, une des premières que je pose à mes client.es. C’est une des clés du coaching.

Elle permet de s’éloigner de la situation factuelle, pour aller dans l’interprétation que le ou la coaché.e se fait de sa réalité.

Cette deconstruction est une étape indispensable pour commencer à mettre de la distance entre ce que l’on vit et nos réactions.

On vit une histoire à propos de laquelle on se raconte une histoire.

Le problème vient très souvent du fait du mélange des deux. On croit alors que notre interprétation est la réalité de ce que l’on vit.

En éloignant la situation de l’interprétation, on gagne en autonomie. Si mon interprétation créée mon problème, alors je suis en mesure d’agir dessus, de comprendre le mécanisme et de choisir de changer mes perceptions ou ma situation. La balle est donc dans mon camp.

La prochaine fois que vous vous sentez frustré.e, énervé.e, heurté.e ou dévalorisé.e tentez l’expérience en vous demandant « en quoi cette situation situation est-elle un problème? »

Allez au delà des évidences, qu’est-ce qui est touché en vous?

Alors en quoi est-ce un problème?