• joelle

Ma situation était parfaite sur le papier. Un super mari, trois merveilleux enfants et un bon job. Oui mais j’ai commencé à me sentir enfermée, à côté, détachée. J’avais le sentiment désagréable de subir ma vie plutôt que de la vivre. Surtout les aspects professionnels. Moi qui aimais me lever pour aller travailler, j’avais de moins en moins envie de le faire.

J’ai envisagé à ce moment-là deux possibilités, soit je me trouvais le moyen de me re-motiver soit je changeais complètement ma situation.

J’ai choisi la deuxième et ai entamé un chemin pour ré-évaluer ce qui était devenu primordial pour moi à ce moment-là.

Un processus quelque part entre le caprice d’enfant gâtée et la connexion à ma mission de vie.

Le fait était que j’avais changé et que ce qui était stimulant, épanouissant et que j’avais désiré dans le passé ne me correspondait plus du tout.

Le changement le plus visible a donc été ma réorientation professionnelle, les modifications ont pourtant été beaucoup plus profondes. J’ai dû renouer avec mes émotions que j’avais longtemps largement ignorées, faire face à mes peurs, mes doutes et avancer seule vers mes envies.

Aujourd’hui je vis ma vie, j’en assume tous les aspects et chacun d’eux me représente d’une façon ou d’une autre. Tout n’est pas parfait, mais c’est moi et je m’approprie ce que je vis. Il en résulte la douce sensation d’être enfin adulte et beaucoup plus libre.

Voici donc comment il y a trois ans j’ai commencé à me ré-approprier ma vie pour qu’elle représente qui je suis aujourd’hui et pas celle que j’étais il y a une quinzaine d’années…